L’intolérance alimentaire : explications et symptômes

intolérance alimentaire

Intolérance alimentaire : explications, symptômes. Je vais te parler (un peu) des intolérances alimentaires aujourd’hui. Confondues, ignorées, mal connues, il est intéressant de les comprendre. C’est pour ça que je ferai plusieurs articles sur le sujet. Mais commençons par le commencement.

L’intolérance alimentaire, qu'est-ce que c'est ?

L’intolérance alimentaire, parfois appelée « allergie retardée » ou « réactivité », est le passage dans le sang d’aliments qui ne sont que partiellement digérés. Ces molécules, peu ou pas utilisées par le corps, vont se loger là où elles peuvent, donc potentiellement partout dans le corps, d’où la grande variété des symptômes possibles.

Ne pas confondre intolérance alimentaire et allergie alimentaire

Les mécanismes de fonctionnement sont différents pour l’allergie et l’intolérance alimentaire. Bien connu du côté de l’allergie, celui de l’intolérance reste flou encore aujourd’hui.

Du côté des allergies, en présence du réactogène, plus précisément de l’antigène reconnu comme menace, le système immunitaire déclenche la sécrétion de molécules spécifiques, les immunoglobulines de type E et de type M (dites également IgE et IgM). Une cascade de réactions est enclenchée dans le corps, l’alerte est donnée, et les symptômes nets visibles rapidement : de quelques minutes à quelques heures suivant l’ingestion du produit problématique. On sait bien souvent à quoi on est allergique.

Côté intolérance alimentaire, on suppose une réaction à IgG… mais pas que. Les symptômes de l’intolérance alimentaire sont particuliers car ils n’apparaissent pas de suite comme pour les allergies. Ils peuvent mettre plusieurs jours à arriver, être diffus, peu précis… Les intolérances alimentaires sont d’ailleurs souvent ignorées de leurs victimes, car elles ne se manifestent qu’à bas bruit. Difficile de s’y retrouver, car bien souvent c’est en évitant radicalement l’aliment incriminé quelques jours qu’on se rend compte du mieux-être

Les allergies franches sont dépistées par les médecins allergologues, qu’il faut donc consulter, le cas échéant. L’intolérance alimentaire est plus difficile à diagnostiquer et à reproduire que l’allergie franche.

Les symptômes des intolérances alimentaires​

symptome intolérance alimentaire
  • Digestifs : douleurs, reflux, transit accéléré et/ou ralenti, lourdeur du foie et de la vésicule biliaire…
  • Respiratoires : rhinites à répétition, écoulements glaireux…
  • Cutanés : démangeaisons, rougeurs, irritations de la peau chroniques (eczéma par exemple)…
  • Etat psychiques : humeur fluctuante, négativité, coup de déprime…
  • Etat général : fatigue, énergie fluctuante…
  • Douleurs articulaires et/ou musculaires…
  • Maux de tête

N.B. : ces symptômes d’intolérance alimentaire ne sont pas spécifiques, ce serait trop facile hein 😀

Les intolérances alimentaires peuvent, en outre, créer un tas de désordres qu’on ne remarque pas, comme :

  • Bloquer une prise ou une perte de poids
  • Entretenir une dysbiose intestinale
  • Brouiller les pistes si elles sont multiples : par où commencer ?
  • Masquer un problème plus profond… et par conséquent faire que ton programme naturo ne marche pas ou seulement en demi-teinte

Les causes des intolérances alimentaires

  • Dysbiose intestinale : flore intestinale déséquilibrée, paroi intestinale qui a perdu son intégrité…
  • Inflammation qui entretient des désordres…
  • Stress
  • Système immunitaire dans les chaussettes
  • Epuisement chronique
  • Carences
  • Toxines microbiennes
  • Problème de détox du foie

Bien sûr, il arrive qu’au bout d’un moment, les problèmes s’entretiennent les uns les autres et c’est un cercle vicieux qui s’installe… On ne sait plus par où commencer.

intolérances alimentaires

Comment détecter les intolérances alimentaires ?

Les tests en laboratoire

Des laboratoires spécialisés proposent des tests dits “à IgG”, relativement coûteux, fiables à 50 % d’après les labos eux-mêmes. De plus les résultats fluctuent dans le temps (stress, fatigue…). Le risque est d’enfermer les personnes dans des évictions à n’en plus finir (« je ne sais plus quoi manger ! »).

Tenir un carnet alimentaire

Si vous soupçonnez une intolérance, vous pouvez tenir un carnet alimentaire et notez tout ce que vous mangez et comment vous vous sentez après les repas, faire un bilan en fin de journée, 24 h après et 48 h après, afin de pister le problème.

Quels sont vos aliments préférés ?

Faites la liste de vos aliments préférés si vous n’aviez aucune contrainte de régime, de budget… Il arrive que l’on soit accroc à ce qui nous fait du mal. On sait aujourd’hui que des certaines molécules qui passent dans le sang alors qu’elles ne le devraient pas ont un effet « morphine-like » sur le cerveau, ce qui fait qu’on en redemande malgré les problèmes que ça cause ailleurs.

Répondez au questionnaire sur les symptômes de l’intolérance alimentaire :

Comptez 1 point par réponse. Si vous avez 3 points ou plus, il est possible que vous soyez victime d’intolérances alimentaires. Faites alors le point avec un professionnel averti pour aller plus loin.

  • Etes-vous facilement ballonné après les repas ?
  • Souffrez-vous de gaz et/ou d’éructations fréquents ?
  • Souffrez-vous d’inconforts digestifs (acidité d’estomac, nausées, bouche pâteuse au réveil, reflux gastrique, autres) ?
  • Souffrez-vous de constipation et/ou de selles molles de manière chronique ?
  • Souffrez-vous d’asthme ou de troubles respiratoires chroniques ?
  • Souffrez-vous de pathologies fréquentes nez/gorge/oreilles (rhume, sinusite, otite, etc) ?
  • Vous sentez-vous un peu léthargique après les repas (ou après certains repas) ?
  • Vous ne pouvez prendre du poids ?
  • Avez-vous été diagnostiqué victime d’hyperactivité ou de trouble bipolaire (maniaco-dépression) ?
  • Historique familial d’allergies alimentaires ?

Conclusion

Tu soupçonnes une intolérance alimentaire ? Je te partagerai prochainement un article sur 6 erreurs courantes à éviter en ce qui concerne les intolérances alimentaires.

Un commentaire ? Une question ? Ecris-moi ici.

Tu te poses des questions sur ta santé et ton alimentation ? Tu veux faire un bilan complet et connaître ton profil alimentaire et tes besoins du moment ?

Source(s) : Libérez-vous des fringales, Julia Ross, éditions Thierry Souccar

Crédits photos :Andrea Piacquadio from Pexels / Jenna Hamra from Pexels / Towfiqu barbhuiya on Unsplash