Se protéger des ondes électromagnétiques : 5 conseils

se protéger des ondes électromagnétiques

Comment se protéger des ondes électromagnétiques ou champs électromagnétiques (CEM) chez toi ? Je te propose 5 conseils simples pour limiter ton exposition. L’évaluation de cette dernière est un paramètre non négligeable de l’hygiène de vie à prendre en compte si tu veux prendre soin de ta santé de façon holistique, sans même parler d’électro-sensibilité.

Pourquoi limiter ton exposition pour te protéger des ondes électromagnétiques :

  • Vibration des cellules et perturbations des échanges profonds, barrière hémato-encéphallique perturbuée qui laisse passer ce qu’elle ne devrait pas vers le cerveau, etc. Les CEM sont un agent stressant majeur dans cette vie déjà stressante et polluée pour la plupart d’entre nous.
  • Il n’y a pas de symptômes spécifiques, et ces derniers s’expriment à bas bruit comme une intolérance, au contraire d’une allergie dont la réaction est immédiate et on sait à quoi on réagit. Pour l’intolérance, il faut arrêter l’exposition au réactogène un certain temps pour en sentir un mieux-être, ce n’est pas immédiat. C’est par conséquent difficile de savoir quel impact direct ont les CEM sur toi : et si les CEM participaient à ta fatigue par exemple ?
  • Sur le terrain, pour certains profils, se protéger des ondes électromagnétiques peut-être la clé de voute qui manque au bien-être, car il arrive que ce soit le pilier majeur de santé sans lequel la super alimentation et la super hygiène de vie ne servent à rien, notamment dans les cas suivants :
    • Groupe sanguin B,
    • Diathèse de Ménétrier de type 2 à la naissance,
    • Profils plus fragilisés, par exemple les épuisés chroniques.

Alors, comment se protéger des ondes électromagnétiques simplement ?

1) Eteins ton wifi la nuit

A l’aide de l’interrupteur sur la box. Ce sera toujours ça, même si ton voisin garde son wifi allumé, lui. Tu peux aussi demander à tes voisins de faire de même, leur mettre un petit mot dans la boîte aux lettre… Ci-contre le nom de mon propre wifi 😀

Le sommeil est un moment de récupération très important, tu le sais. Lors de ce temps, nous restons allongé·e·s sans vraiment bouger pendant de nombreuses heures, donc plus susceptibles de recevoir une bonne dose de pollutions issues des ondes nuit après nuit, s’il y en a à proximité. D’une façon générale, vérifier les sources de ces pollutions dans la chambre pour dormir loin des CEM est une très bonne mesure, parfois même la principale.

2) Sois en mode avion quand tu te déplaces pour te protéger des ondes

En déplacement, le téléphone cherche toujours l’antenne la plus proche et donc émet en conséquence et en continu, passant d’une antenne relais à l’autre. Quand il ne trouve pas le réseau (par exemple dans les couloirs du métro), il est alors à sa puissance de recherche maximale.

Ces phénomènes sont pires quand on se déplace dans un véhicule métallique, comme la voiture, l’ascenseur, le métro ou encore certains bâtiments industriels, car il y a un effet de cage de Faraday : les ondes émises ricochent à l’intérieur du véhicule (la cage) et tu en prends encore plus dans la pomme.

Donc mets son téléphone en mode avion en déplacement, ou dès que possible.

3) Ne dors pas à côté de ton téléphone allumé

Toujours pour protéger le sommeil, ne jamais conserver un téléphone mobile allumé et, pire, en recharge à moins de deux mètres de ta tête. Toujours l’éteindre ou le mettre en mode avion pour limiter son rayonnement et celui de l’antenne relais avec laquelle il communique régulièrement. De plus, la pollution basse fréquence du chargeur génère également une pollution électromagnétique non négligeable à une distance plus proche de ton corps.

Si tu dois garder ton téléphone allumé la nuit, alors sors-le de ta chambre.

champs électromagnétiques

4) Change ton téléphone sans fil de technologie DECT

Les téléphones sans fil DECT sont les premières sources de pollution en hautes fréquences dans les habitations, bureaux, écoles, etc. Leurs bases émettent continuellement des hyperfréquences servant de support à des très basses fréquences pulsées que tu te serves de l’appareil ou non, dans plus de 95% des cas.

Remplace ton téléphone DECT par un téléphone filaire qui est sans effet nocif pour des communications prolongées, à choisir sans hésiter pour toutes les communications dépassant 5 minutes. Si besoin de sans fil quand même, choisis un téléphone sans fil qui coupe l’émission de sa base lorsque tu raccroches.

5) Limite tes conversations téléphoniques sur smartphone ou téléphone sans fil

Les préferer courtes : 15 min par jour max par tranche de 5 min de conversation à la fois, et respecter un temps important entre chaque appel. D’une façon générale, ne garde pas ton téléphone sur toi.

Passe tes appels sur haut-parleur. Ou préfère l’usage des SMS lorsqu’ils peuvent se substituer à un appel. Le top : appelle avec un téléphone filaire.

Conclusion

5 mesures simples à la portée de tous, les premiers pas pour facilement faire du stress et des perturbations en moins. Il est possible d’aller plus loin, internet regorge d’articles sur le sujet. Pour ma part, selon les besoins et les profils, je propose un protocole de détox digitale un peu plus poussé (mais toujours accessible) à mettre en place quelques temps pour faire le point et soutenir la santé.

Un commentaire ? Une question ? Ecris-moi ici.

Tu te poses des questions sur ta santé et ton alimentation ? Tu veux faire un bilan complet et te faire accompagner pour trouver TON équilibre ?

Source(s) :

  • Quand j’étais vieille (sortir du burn-out), Taty Lauwers, éd. Aladdin
  • Réduire son exposition aux ondes, Navoti

Crédits photos :  Markus Winkler on Unsplash/ Caroline de Zutter/ Giphy